dimanche 29 mai 2016

Dimanche 3 mai 1998 : Barésia-sur-l'Ain - Poitte.

Ainsi que d'habitude, navette avec deux voitures.

A 11h, Viviane et moi marchons avec Crunchi au départ de Barésia-sur-l'Ain. Cette fois, il fait très beau. Avec le soleil nous remarquons mieux les belles maisons du village en pierres de taille.
On suit un petit sentier qui mène à une chapelle romane du XIIe siècle au milieu des prés. Non, Crunchi, on n'entre pas dans le cimetière !
Le GRP emprunte un chemin entre des haies qui se dirige à nouveau vers les bords du lac. Viorne obier et bourdaine commencent à fleurir. Nous franchissons un bief, longeons des habitations de loisirs disséminées dans les pins. Le sentier remonte alors sur le plateau jusqu'aux fermes de Pietelle. Il nous reste à suivre maintenant la route départementale au milieu des prés et pâtures pour gagner Patornay, à l'extrémité nord du lac de Vouglans.
On rejoint le pont sur l'Ain où passe la RN 78. Nous atteignons Pont-de-Poitte. Depuis le parapet, on découvre dans le lit de la rivière de magnifiques rochers et marmites sculptés par la force du courant.
A partir du pont, le GRP inverse sa direction générale et tourne de suite à gauche le long de la rive droite de l'Ain. Il passe au saut de la Saisse (12 m de dénivelé) : de multiples cascatelles s'écoulent, en période de basses eaux, entre des rochers blancs souvent troués de marmites de géants. Il atteint le port de la Saisse, petit port de plaisance situé à l'entrée nord du lac, là où l'Ain est absorbé par la retenue de Vouglans.
Nous serpentons alors dans des lotissements près d'une zone artisanale. Tonnerre d'aboiements dans les jardins ! Une petite route nous mène à Poitte, primitivement villa gallo-romaine. Ce hameau est à l'origine de Pont-de-Poitte. La construction de moulins et d'une scierie au XIXe siècle « déplacèrent » le village au bord de la vallée de l'Ain.

Nous poursuivons maintenant notre parcours vers le sud jusqu'à Largillay où nous arriverons à 14h

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire