dimanche 29 mai 2016

Samedi 12 novembre 1994 : Grusse - Le Chanelet.

Aujourd’hui, je vais effectuer le parcours du GR 59 en petits allers et retours, utilisant la voiture à chaque fois, pour repartir plus loin.

Au départ de Grusse, village préservé et fier de ses six lavoirs et de ses six fontaines d’eau de source, au cœur du pays des vignobles, je poursuis en voiture sur le GR à travers les hameaux du village et monte au sommet d’une colline. Je stationne près d’un pylône.
Puis je continue à pied à travers un bois de feuillus presque dénudé et débouche dans des prés.

Le GR rejoint une route, la traverse puis plonge par un étroit sentier sur Rotalier.

Le GR traverse ce beau village aux maisons vigneronnes puis s’éloigne dans la campagne.

Il atteint la Combe de Rotalier, magnifique hameau en fond de vallée. Puis il monte sous forêt, rejoint une piste forestière qui, en 2 km, atteint une petite route revêtue.

Le GR passe devant un abri forestier puis atteint un carrefour sur la D34 Beaufort - Orgelet. 500 mètres plus loin, il bifurque dans un chemin boueux qui rejoint une crête.

Il va suivre tout droit la corniche du Revermont à une altitude aux alentours de 500 m, à l’ouest dominant la plaine de la Bresse, et à l’est côtoyant la Petite Montagne, Jura plissé du sud. Il longe la limite communale de Beaufort, village implanté au pied des premiers contreforts du Jura, en bas dans la plaine*
En cours de route, je m’assieds pour manger sur un tas de bois au bord du chemin. Mon hernie discale commence à se faire pénible dans cette position.
Je poursuis mon parcours sur la crête. Dans un pré au bord du chemin, un chevreuil accourt dans ma direction. Arrivé à ma hauteur, il se détourne à peine vers la lisière. Il a d’autres chats à fouetter, en l’occurrence un chien de chasse poussif à ses trousses. J’ai bien envie de lancer quelques cailloux sur ce con de chien. Ils disparaissent sous le couvert. Bonne chance, vieux !
J’atteins un hameau agricole, la Grande Biolée (commune de Cuisia).

Par un sentier bordé de haies à travers des pâtures, je descends jusqu’à la route Cousance - Orgelet, à l’entrée du hameau du Chanelet qui domine la reculée de Gizia.

* Je ne sais pas encore que dans un an je vais venir habiter dans ce village.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire