dimanche 29 mai 2016

Jeudi 28 octobre 1993 : Morre – RN83.

Dans la matinée, parvenu à Besançon, je monte en Trafic sur les contreforts de la ville, à la chapelle des Buis.
De là, je parcours à pied en sens inverse le GR 59 jusque sur les hauteurs dominant Morre.

Depuis Morre, le sentier monte à flanc de coteau et pénètre en forêt. Je reprends le cours de ma randonnée sur le GR 59 qui arrive au monument de la Libération (491 m) : belvédère, table d’orientation, sur une pelouse broussailleuse de colline calcaire. Soleil encore fort agréable.
Le sentier descend vers la chapelle des Buis et serpente ensuite en forêt. Cette crête, les monts des Buis, porte bien son nom : le buis est omniprésent à ces altitudes modestes des premiers plateaux du Jura où affleure le calcaire. Le GR se fraie un passage entre ces arbustes à bois dur et arrive devant le fort de l’Ouest des Buis.

Là, je rebrousse chemin pour retrouver le Trafic à la chapelle.
Je roule jusqu’à Beure. Je laisse le Trafic dans le village et emprunte à rebours le GR 59 vers le plateau.

Provenant du fort, le GR traverse un grand pâturage dans toute sa longueur. Il atteint une zone rocheuse et aride au bord du plateau qui surplombe le village de Beure.
Je descends par une pente raide dans la rocaille ; je rejoins une voie romaine, puis j’emprunte un sentier qui me conduit vers une cascade, dans un fond de vallon où se niche le hameau du Bout-du-Monde. Le GR serpente dans les ruelles typiques de ce hameau et atteint le centre de Beure. A l’extrémité du village, par quelques marches, il remonte vers une route bordée de maisons, s’engage sur la route de la Maltournée puis, plus haut, bifurque sur un chemin rural herbeux.

Je retourne chercher la camionnette et vais stationner au bord de la RN 83 qui monte de Besançon, à hauteur du rocher de Valmy. De là, je remonte le GR jusqu’au hameau de la Maltournée.

Le GR 59, arrivé à la Maltournée, hameau de la commune de Larnod, descend alors dans la forêt. Je fais un détour vers le rocher de Valmy : monument érigé à la mémoire des résistants franc-comtois du groupe Guy Mocquet. En une profonde forêt d’automne dans le jour finissant, on découvre depuis le belvédère un panorama sur la vallée du Doubs.
Je retrouve le GR et atteins la RN 83.

Avec le Trafic, je roule alors jusqu’à Quingey, je monte vers le mont de Cessey. Je m’arrête en forêt, au bord d’un chemin, pour passer la soirée et la nuit dans la camionnette. Repas au luminogaz.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire